Qu'est-ce que la mésothérapie ?

La mésothérapie signifie littéralement "traiter sous la peau".

 

Elle fût inventée à  l'époque, en 1951, par le Docteur Michel Pistor, médecin généraliste, à  Bray-lu, en France.

Il avait observé que ce type de thérapeutique semblait agir selon le principe de diffusion en profondeur.

 

La mésothérapie est donc un traitement de type loco-régional qui consiste à  injecter en sous-dermique superficiel de faibles doses de médicaments de manière parcimonieuse.

En résumé : "Peu, rarement, au bon endroit" (Dr Pistor).

 

La mésothérapie a comme indications les problèmes rhumatologiques et musculo-squelettiques mais aussi les troubles circulatoires, certains troubles viscéraux, la pathologie neuro-musculaire et certains aspects de la dermatologie.

Elle permet aussi d'agir en esthétique : cellulite et esthétique du visage, essentiellement les rides.

 

Les médicaments ne passant pas par l'estomac, les effets secondaires sont considérablement réduits.

 

On pratique la mésothérapie soit avec la main, une seringue et une aiguille, soit avec des appareils injecteurs spécialement conçus.

 

Les dangers sont quasi-inexistants en mésothérapie. Parfois, on peut rencontrer des hématomes, des allergies cutanées et rarement des infections de la peau.

 

 

Les injections ?

Ce sont des injections locales de médicaments ou de produits biothérapiques, faites à travers la peau, très superficielles et peu douloureuses. Ces injections peuvent être intra-épidermiques, intradermiques superficielles ou profondes entre 1 et 13 mm. et ce à l'aide de matériel à usage unique, technique "manuelle" ou "assistée" avec l'aide d'injecteur électronique.

Que met-on dans les seringues ?

Toujours des produits disponibles en Pharmacie mais en injections multiples et en très faible quantité : décontracturants, antioedémateux, anti-inflammatoires, vasodilatateurs, calcitonine,...

 

 

Est-ce dangereux pour la santé ?

Toutes les précautions d'antisepsie sont systématiquement prises. Aucun risque d'hépatite virale et d'HIV. Les effets secondaires sont peu fréquents et le plus souvent bénins.

 

Que peut-elle soigner ?

Cela ne soigne pas vraiment, la mésothérapie permet plus de limiter la douleur en limitant le phénomène inflammatoire de façon très localisé.

Ce qui est parfois utile voire nécessaire quand la douleur empêche la mobilisation du membre ou quand la prise en charge par de la  kiné n'est pas possible.